Demain – et oui déjà – nous ouvrirons les préinscriptions pour votre participation à l’écriture de notre roman communautaire.

Vous pourrez être lecteurs et donner votre avis, sélectionneur et noter les propositions d’écriture des auteurs ou auteur. (en savoir plus)

Depuis le début de cette aventure, nous parlons d’un « roman », d’une « histoire », d’un « livre communautaire »… Et nous avons pensé qu’il serait plus sympathique de donner un titre à notre histoire.

Oui mais voilà, l’histoire n’a pas encore débutée, et personne ne sait encore ce qu’il va s’y produire, personne ne connaît encore les personnages… Nous savons juste qu’il s’agira d’une intrigue policière qui se situera en France durant la Belle Epoque.

Et puis un titre, ça ne se choisi pas à la légère…

 

Le titre est primordial, c’est une des raisons pour laquelle le lecteur va choisir de lire votre livre. Il en est comme preuve des romans avec des couvertures neutres dont seul le titre met en avant l’ouvrage.

 

Il doit donc dans un premier temps être significatif. C'est-à-dire que l’on doit se faire une idée de ce que l’on va trouver dans la lecture de l’ouvrage. Il peut évoquer le genre du roman, par exemple dans « le crime de l’Orient Express » on imagine rapidement qu’il s’agira d’une intrigue policière. "L'amant de Lady Chatterley" nous revoit d’évidence vers une romance.

 

Il doit également être percutant. Il doit susciter la curiosité, il faut que le titre suscite la curiosité du lecteur, il faut que le lecteur se pose des questions au regard du titre. Mais attention : en achetant votre livre, le lecteur s’attend à quelque chose, il faut donc lui apporter durant la lecture du livre, sans quoi il risque d’être déçu.

 

C’est ce qui nous amène au troisième point important du titre : il doit faire référence à un élément clé du livre et pas à un élément secondaire. Il peut faire référence à une personne « Roméo et Juliette », « Paul et Virginie », « Tristan et Iseult »… à une action « Le tour du monde en 80 jours, à un lieu « 20000 lieues sous les mers » pour citer le même auteur.

 

Le titre doit être court. Il faut que le lecteur puisse s’en souvenir pour en parler autour de lui.

Pour résumer, votre titre doit être significatif, percutant, faire référence à un élément clé du livre et court.

 

Oui mais alors quand choisir le titre ?

En ce qui nous concerne, nous avons décidé d’appeler temporairement notre livre communautaire « le petit journal illustré ». Parce que ça nous plait bien !! Vers le milieu de l’écriture du roman, nous vous demanderons de nous proposer des titres.

 

Souvent les auteurs ont les titres au début de l’histoire et construisent leur roman autour de ce titre. Mais la plupart du temps ce sont les éditeurs qui ont le dernier mot, car le titre c’est aussi ce qui fait vendre. Alors dans ce cas il vaut mieux ne pas trop s’y attacher.

Lorsque vous passez par l’autoédition, nous vous conseillons de faire un sondage et d’en proposer plusieurs, c’est ce que nous ferons en dernier lieu. A la fin du livre, nous choisirons le titre tous ensemble grâce à un sondage sur ce qui a été proposé au milieu du roman.

 

http://www.ecrivonsunlivre.com/derniere/articles-de-la-team/titre.html